lundi 21 septembre 2009

Les araignées bananes


"Araignées bananes", c'est comme ça que fils les appelait. À cause de ces étranges formes jaunes qui leur tachaient le dos. En fait, ce sont des Argiopes aurantia. Tranquillement, je me fais à l'idée de les rencontrer un peu partout au potager où elles élisent domicile de plus en plus souvent, il me semble; au début de nos rencontres, il a fallu que je leur fasse longuement la conversation pour ne pas m'enfuir. Mais elles ne sont pas agressives envers les humains. Ceci dit, je ne voudrais pas être à la place des insectes qu'elles attrapent : leur morsure venimeuse paralyse leurs proies.

L'autre jour, dans sa toile au zig-zag de machine à coudre, une argiope aurantia avait attrapé une libellule, on aurait dit un B-52 à côté d'elle! Et l'homme de ma vie en a même vu une qui avait ficelé un bourdon aussi serré que le fil sur une bobine.


À cette époque de l'année, elles font leurs cocons, la pochette ronde dans laquelle elles cachent leurs oeufs. On dirait des lanternes chinoises! Les bébés naissent à la fin de l'été, mais ne quittent pas leur enveloppe protectrice : ils entrent en dormance pour l'hiver.


Quand ils se réveillent au printemps, les bébés sortent par centaines, agglutinés les uns aux autres, pour se disperser quelques jours plus tard dans les hautes herbes et les buttes du potager.

Sur le site de la diversité animale, on dit qu'elles vivent au soleil, dans les fleurs, les arbustes et les grandes plantes.

Plus j'apprends à les connaître, moins elles m'effraient. J'arrive même, certains jours, à les trouver sympathiques. Pour l'instant, je les photographie quand je les vois, histoire de me faire à leur vue.

Source :
http://animaldiversity.ummz.umich.edu/site/accounts/information/Argiope_aurantia.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire