dimanche 31 janvier 2010

Brrrr! ou la clémentine repentie


C'est le temps des clémentines. Mais il achève. Et les fruits, de plus en plus sucrés, pourrissent facilement. Avec le froid qu'il a fait et qu'il fait encore, j'ai décidé de décorer les branches des arbres pour offrir aux oiseaux de passage un peu d'énergie sous forme de sucre. Pour l'instant les fruits sont là et j'espère qu'ils disparaîtront bientôt après avoir apaisé quelque petite créature ailée.

Je serais tentée de mettre des morceaux de gras, mais je n'attire que les chats du voisin et quelques coyotes qui viennent hurler dans le soir. Les chats du voisin se sont installés dans la niche isolée de Whisky, le chien que nous avions avant, mort en 2004.

Moki et Tsuki sont revenues de leur stérilisation, mais le beau temps doux promis sur lequel je m'étais fiée n'a pas été au rendez-vous. Nous avons donc installé la maison des deux petites convalescentes au poulailler, sous de vieilles couvertures chaudes qui leur font un igloo. Le premier jour, elles n'étaient pas bien vives. Elles dormaient beaucoup et mangeaient peu. Dès le lendemain, Moki grimpait sur le toit de sa maison et escaladait la barricade de l'entrée. Tsuki suivait de près, mais beaucoup plus lentement. Le matin, lorsque je leur apporte à manger, je laisse ouverte la porte du poulailler pendant que je m'affaire à nettoyer leur litière et à remplacer la glace par de l'eau. Elles vont dehors, mais elles ne cherchent pas encore à s'éloigner, bien qu'elles s'aventurent de plus en plus loin, à la rencontre de la chienne. Je souhaite leur donner une chance de guérir et de se refaire des forces avant de les remettre en contact avec la jalouse Gemini.


Dans l'eau de la coulée, hier en fin d'après-midi, un rat d'eau nageait. Il n'a pas plongé, juste nagé. C'est la première fois que j'en vois un nager sans que sa nage soit précédée d'un plongeon. Je l'ai suivi un temps, mais les rouleaux de neige durcie formés par les coups de vent au-dessus de l'eau sont bientôt venus le cacher à ma vue.


Le coyote qui hurle depuis quelques soirs a disparu. Autour de la grange, il a laissé des déjections qui signalent sa présence dans les parages. Le soir du retour de Moki et Tsuki, il a même poussé l'audace jusqu'à laisser sa trace devant la porte du poulailler. Il a disparu, mais en même temps que lui, les traces de lièvres ont aussi cessé. Il y en avait au moins deux, un qui arrivait par la le terrain de la rivière et l'autre, le petit bois je crois bien. Comme celles du coyote mêmes leurs pistes ont disparu.



Je ne sais pas pourquoi mais quand je vois ces rouleaux de neige découpés sur le ciel blanc, j'ai le mot arpège dans la tête. Et vous, quels mots voyez-vous?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire