jeudi 1 avril 2010

Promenade avec les chattes

Il fait si beau - 9 degrés et demain on annonce 25 - que j'ai eu envie de me promener sur le terrain pour lire mieux les signes du printemps. Il reste encore un peu de neige, mais vraiment peu.

Je venais à peine de commencer, la chienne à mes côtés, heureuse de l'aubaine d'une promenade à pas lents.


Tiens, tiens, de la visite! Moki, Gemini....


Et voilà Tsuki qui feint de dormir, immobile, ventre en l'air!


Pendant qu'elles ont l'air tranquille, j'essaie de saisir un bourgeon.


Je me dirige vers les chênes, à pas que je souhaite silencieux, Chuuuuuuut! Kellie! Trop tard, les voici qui rappliquent, l'air de dire : tu croyais pas vraiment nous échapper?


Pendant un instant j'ai cru que nous ferions toutes les cinq une promenade paisible.


Voyez les bourgeons de mélèze qui gonflent. (J'admire Sophie qui sait tous les noms scientifiques; j'en apprendrai quelques-uns en suivant son si beau blogue.)


En prenant un peu de recul (oui, c'est bien Tsuki, cachée sous l'épinette du Colorado), on devine les frissons verts qui annoncent les feuilles. Vous les apercevez?


Et voici les feuilles du chêne – rouge? blanc? – qui vont enfin tomber puisque les nouvelles feuilles pointent. Au fond, la neige, toujours là!


On dirait bien que mes gros tigres vont me laisser faire les photos...


Des anges, vous trouvez pas?


Les yeux de l'innocence. Impossible de résister.


Juste au moment où je me disais que c'était vraiment chouette, qu'elles laissaient même la chienne s'allonger tranquille sans lui sauter dessus, la tentation a été trop forte.


Les deux petites tornades ont entrepris de se chamailler.


Oups! attention vl'à Kellie! ça va être notre fête!


Ce n'est que Gemini. On a le temps d'une dernière baffe, tu crois?


Non! sauvons-nous!

Vous comprenez pourquoi il faudra attendre un autre moment pour voir des signes de printemps?

2 commentaires:

  1. Ils sont très beaux tes chats ! On a envie de le faire de gros calins !

    RépondreSupprimer
  2. Tu devrais les entendre : prrrrrrrr prrrrrrrr prrrrrrrrr! Ça ronronne autant qu'un régiment de ronfleurs!

    RépondreSupprimer