vendredi 2 avril 2010

Une région qui bouge, le Suroît – et puis, ça bouge aussi en région richeloise


Un nouveau site voit le jour, avec ses informations régionales en propre! Je suis toujours épatée quand une communauté se prend en main, s'organise et bouge pour garder ses membres informés et maintenir ou créer une cohésion toujours et de plus en plus nécessaire. Le site vient avec Facebook et avec Twitter!

Parlant de cohésion et d'information nécessaire, deux blogues ont particulièrement retenu mon attention dernièrement : celui des Amis du Richelieu et celui des citoyens de Saint-Marc-sur-Richelieu auxquels feraient bien de se joindre les citoyens de Saint-Charles, Saint-Denis, Saint-Antoine-sur-Richelieu, Saint-Roch, Saint-Ours, de Sorel-Tracy, de Verchères, de Contrecoeur et de toutes les municipalités avoisinantes riveraines.


Le blogue de l'Amie du Richelieu est fouillé, extrêmement bien documenté, et nous informe avec justesse et clarté, autant en français qu'en anglais. Elle ne craint pas d'appeler un chat un chat et aborde des questions délicates comme l'atrazine, par exemple. Elle sait s'émerveiller devant la beauté de notre lieu de vie et s'inquiète suffisamment pour poser les bonnes questions et indiquer des voies qui mèneront peut-être à des solutions, sinon à des actions concertées.

 

Le blogue des citoyens de Saint-Marc commence et mérite nos encouragements parce qu'il s'attaque à un problème dont les médias ne parlent pas : le gaz de schiste, et le stress et l'horreur qu'il apporte et entraînera dans la vie des citoyens.

J'ajoute ce commentaire que je lis à l'instant sur le blogue de On being a farm wife : be heard or be herded, c'est-à-dire faites vous entendre ou laissez-vous mener!

3 commentaires:

  1. C'est bien. C'est courageux. Oser dire le contraire ou remettre en question les décisions de nos décideurs politiques municipaux, pas sûre que je le ferais publiquement. Je me contente de réagir lors des élections... et je perds toujours.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour les bons tuyaux et merci pour "Côté cuisine, côté jardin". Est-ce que les variétés d'Amish paste proviennent uniquement des Amish du Wisconsin où également des Amish de la pennsylvanie ?

    RépondreSupprimer
  3. On les dit venir du Wisconsin, mais rien ne les empêche d'avoir voyagé avant d'arriver au Wisconsin. Les gens gardaient précieusement leurs semences autrefois. Au printemps, il y avait même une cérémonie religieuse de bénédiction des semences.

    RépondreSupprimer