dimanche 2 mai 2010

Savez-vous planter des... patates?

L'an dernier, sceptique parmi les plus que sceptiques, j'ai mis quelques pommes de terre sous la paille, et j'ai remis de la paille au fur et à mesure que les plants poussaient. Heureusement que j'ai fait ça parce qu'avec toute la pluie qui nous est tombée dessus l'été dernier, ben les patates plantées traditionnellement, ben y en a presque pas eu.

 Cette année je recommence l'expérience en plus grand : les deux tiers d'une butte. J'ai commencé par dégager la paille. Belle surprise pas de mauvaises herbes. Trois ou quatre pissenlits pas du tout coriaces, c'est tout. Il suffisait de tenir la base de la tige et de tirer tout doucement : tout venait.


Mes pommes de terres étaient si germées que j'entendais «c'est à moi», «c'est mon tour» dès que je m'approchais du sac.

Quand la paille a été écartée partout, j'ai déposé les pommes de terre germées.


Quand j'ai eu fini de les poser, j'ai saupoudré de cendres de bois dur ramassé durant l'hiver.


Et puis j'ai soigneusement remis la paille dessus. J'ai mis la paille sèche au fond et la paille encore humide de la pluie d'hier sur le dessus.


 Et voilà le travail! Rien n'y paraît! J'ai remercié mes deux aides de camp.


Et puis je suis allée voir les trésors qui avaient commencé à pousser : prêle des champs et ortie.


La prêle sera prête à cueillir en juin et l'ortie, quand on voudra, mais avant la floraison. Elles iront sécher dans la grange jusqu'à ce que j'en aie besoin pour les tisanes que nous buvons le soir (chaudes ou refroidies); avec les plants fraîchement coupés, je ferai des purins. 

Pour la santé, la prêle a de nombreuses vertus; et pour le jardin, elle fait des miracles. La prêle fouette les sangs de vos plants! Il favorise leurs croissance et chasse les insectes. Je place ici un extrait du livre Soigner son jardin par les plantes tel que cité sur au jardin :

On met 1 kg de prêle fraîche dans 10 litres d'eau froide (ou comme on veut, suivant la proportion 1/10); on fait chauffer et quand l'eau frémit, on arrête le feu et on couvre. C'est le moment où la prêle donne le plus de silice.
On laisse reposer au minimum 12 heures puis filtrer

Dilution à 1/5 ou 1/10
pour maladies
maladies cryptogamiques
mildiou tavelure
rouille
cloque du pêcher
septoriose anthracose

maladies du pied noir :1/10

pour araignées rouge et pucerons : dilution à 1/5
pour la teigne du poireau : purin non dilué répéter 3 ou 4 fois
pour renforcer les plantes : purin dilué à 1/5

L'ortie, elle, contribuerait à soulager les douleurs arthritiques et possède aussi de grandes vertus. Pour préparer un purin d'ortie, on peut facilement suivre la recette qui se trouve ici. Faites vite et notez bien parce que les sociétés chimico-agricoles veulent empêcher son utilisation qui nuit à leurs profits. Déjà certains - en Europe - ont affaire avec la justice pour en avoir recommandé l'usage! Le purin d'ortie active le compost (pas besoin d'acheter de produit spécial), aide les plants à résister aux maladies, il chasse la mouche de la carotte et les pucerons. Elle contribue à la santé du sol en dévorant les nitrates et les phosphates, dit-on. S'il s'en trouve parmi vos petits fruits non seulement découragerez-vous les voleurs mais encore aurez vous des groseilles, du cassis, des framboises et des mûres en santé.

À bientôt! Je vous montrerai le coin patates au fur et à mesure de ses progrès!

2 commentaires:

  1. Merci pour ces précieuses recettes et conseils.
    J'ai l'habitude de mettre de l'ortie séchée dans mes soupes. Nous sommes déménagés récemment et ici (Compton, Québec), je n'ai pas encore trouvé d'ortie. Plante bien précieuse.
    Monique

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour tout! Tu dois avoir un sacré grand jardin ! J'arrache les orties qui sont dans mes fleurs avant qu'elles ne prennent trop de place, mais je pense qu'elles se sentent bien chez moi !
    Bonne soirée et bon jardinnage !
    J'espère que le colis va vite t'arriver !

    RépondreSupprimer