dimanche 17 avril 2011

Doux printemps...

On ne met pas la suite, ok? juste au cas où quelques personnes s'offusqueraient.



Cette année j'ai préparé le terreau de Jasmine : 30% compost; 60% vermiculite et 10% sable seché. J'ai bien aimé les résultats. Les plantes se nourrissent bien et poussent bien.

J'ai conservé les pastilles de coco pour les fleurs – les marygolds, par exemple.

J'ai trouvé ce que je cherchais chez Elphège Grenier : vermiculite et petites serres d'intérieur. Les couvercles ne sont pas trop dispendieux : 4,99$ et les bases 1,49$. J'en avais vu ailleurs pour une trentaine de dollars. Grosse différence! J'ai acheté sept couvercles que j'ai pu poser sur les bases que j'avais déjà des autres années.



L'an dernier j'avais acheté chez Lee Valley des tapis chauffants pour la germination. Cette année, je les ai particulièrement appréciés.

Pour la germination j'ai utilisé les contenants de coco que nous sommes censés laisser en terre (après avoir transplanté les légumes, fleurs et herbes au jardin, je mets les contenants à sécher et je les réutilise l'année suivante.



Voilà déjà le repiquage des plants fait. Quand il a fait très beau il y a une dizaine de jours, j'ai mis les plants repiqués dehors, au soleil, dans leur petite serre. C'est chouette parce que les deux roulettes d'aération sur le dessus permettent d'ajuster l'humidité ambiante. La chaleur vient du tapis et l'humidité du couvercle.



Quant aux plantes qui demandent moins de chaleur, comme le kale, les laitues, les oignons verts, une fois repiqués, je les mets au bord des fenêtres, à l'étage. Pour leur donner un peu d'humidité (mais pas trop), j'ajoute les couvercles de salades en mélange que l'on trouve à l'épicerie. Je n'achète pas de ces laitues, mais j'ai des amies qui le font et qui me gardent les contenants. J'y perce des trous pour l'aération. (On peut utiliser de la même manière - voyez sur la photo - les barquettes de champignons.)

J'ai visité aujourd'hui un site que j'aime bien, celui de Manon, et je trouve intéressants ses calculs de quantité. Je vais essayer d'y voir plus clair et d'appliquer son principe à mes plantations - moi qui fais presque toujours les choses au pif. Je vous en reparle.

À bientôt!

6 commentaires:

  1. Oh que tu es chanceuse d'avoir tout ça, un vrai trésor :)

    Merci pour le clin d'oeil! Tu sais pour les calculs, ça demeure une projection. Au final je ferai quelque chose qui s'y approchera. Savoir quelle quantité on a (ou aura) de besoin, ça aide à passer l'année et à s'améliorer d'une année sur l'autre!

    RépondreSupprimer
  2. Merci, Manon! Je vais regarder attentivement comment tu t'y prends. J'imagine que c'est comme les recettes de cuisine. Je pense à ma grand-mère qui ne mesurait jamais et qui disait un petit peu de ceci un petit peu de cela tu brasses et puis tu chauffes et puis voilà. Elle devait avoir une balance et un chronomètre naturels!

    RépondreSupprimer
  3. J'aimerais donc avoir ma sœur proche. Adèle et moi on veut un jardin cette année et on a identifié un bout du terrain qui pourrait faire l'affaire. je sais Jasmine est proche. Je lui ai d'ailleurs parlé l'automne dernier, on va essayer de la mettre à profit...

    RépondreSupprimer
  4. Ta soeur n'est pas si loin! Tu peux venir faire un tour : j'ai des plants de tomates en surplus, du kale, de la laitue, des poivrons rouges doux. Des melons d'eau, des cantaloups, des petits gris. Veux-tu quelques plants de fraises? J'ai fait des semences d'épinards et de betteraves l'an dernier. Il y en a suffisamment pour partager, tit frère!

    RépondreSupprimer
  5. Coucou Ruth, comment tu vas ?
    Chez toi aussi le printemps est doux ? En Belgique, on parle déjà de sécheresse, les agriculteurs se plaignent déjà !
    Faute de temps je n'ai rien semé, et il devient tard ! Tant pis !
    Bon printemps et bon travail au jardin !
    Bisous

    RépondreSupprimer
  6. Pour faire germer les graines de plantes qui aiment bien la chaleur, comme les tomates et les piments, un tapis chauffant fait une grosse différence, en effet!

    Dans un lointain passé, je profitais de la chaleur qui sortait du haut de mon réfrigérateur pour faire germer mes graines de plants de tomates, mais quand j'ai pu récupéré les plaques chauffantes d'un lit d'eau démantelé (ils sont équipés d'un thermostat pour régler la chaleur), j'ai pu voir une vraie différence: meilleure germination plus rapide.

    Une idée pour ceux qui sont proches de leurs cennes, comme moi....

    RépondreSupprimer