mercredi 10 août 2011

Les pêches de l'Ontario

Le temps des pêches de l'Ontario est revenu! L'an dernier je vous avais donné ma recette de sorbet aux pêches, mais cette année je vous propose des pêches sans sucre et sans eau ajoutés dont vous me direz des nouvelles.



Comme toujours, on pèle et on coupe les pêches en quarts.

À partir d'ici les choses deviennent un peu plus délicates.


J'utilise des bocaux de 500 ml préalablement stérélisés et puis mis à tremper dans l'eau bouillante (je mets toujours dans la même eau, les bagues et les couvercles... et l'anneau de caoutchouc lavé de l'autoclave). On peut compter 6 pêches par bocal.

Après avoir coupé les pêches, on emplit chacun des bocaux en tassant bien parce que les pêches réduiront considérablement à la cuisson. Une fois les pêches bien tassées, on utilise une lame de spatule pour éliminer le plus possible les bulles d'air.

Voici maintenant la partie un peu plus délicate. Comme nous n'ajoutons pas d'eau, pas de sucre, de sirop, les bocaux sont plus fragiles et il faut les protéger contre les chocs inévitables dans l'autoclave.



Pour préparer l'autoclave, je sors l'anneau de caoutchouc de l'eau et je l'huile un peu pour assurer son élasticité et éviter le fendillement. Au fond de l'autoclave je pose un linge à vaisselle. Puis chacun des bocaux, entouré de linges pliés. Sur le dessus, un dernier linge à vaisselle plié.

J'ajoute ensuite 1 litre d'eau à l'autoclave (suffisamment pour couvrir le fond d'au moins 1 pouce 2,5 cm).

Il suffit ensuite de régler la pression à 5 pendant 15 minutes.

Dernier détail, lorsque la pression retombe et que, normalement on ouvrirait l'appareil, on laisse fermé pour encore une heure. Pour que le refroidissement commence...


Ça goûte l'été, les pêches fraîches cueillies! En janvier, vous m'en reparlerez!

Et voilà!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire